Sylvain Gaudreault

Député de Jonquière

ADO MÉTAL à Jonquière - Sylvain Gaudreault obtient des engagements du ministre de l’environnement pour la décontamination du site
vendredi 24 avril, 2015
Facebook
Twitter

 

Site contaminé d’ADO MÉTAL à Jonquière

Sylvain Gaudreault OBTIENT des ENGAGEMENTS du ministre de l’ENvironnement pour la décontamination du site

 

Jonquière, le 24 avril 2015 – Lors de la commission parlementaire d’étude des crédits du ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte aux changements climatiques, à l’Assemblée nationale, le député de Jonquière, Sylvain Gaudreault, a questionné le ministre David Heurtel à propos du site contaminé d’ADO Métal situé à Jonquière.

 

« Cette situation a assez duré. Je sais bien que le ministère déploie tous les efforts mais il faut que cette fois-ci soit la bonne. Les gens du secteur doivent être libérés de ce site désaffecté qui ne respecte pas la Loi sur la qualité de l’environnement» a déclaré Sylvain Gaudreault. Le député a obtenu l’engagement qu’en l’absence de la collaboration du propriétaire du site, le ministère fera réaliser les travaux de décontamination du site et en assumera les coûts.

 

Après l’échec de l’appel d’offres de l’été 2014 qui a retardé les travaux, un nouvel appel d’offres pour déterminer l’ampleur des travaux et le niveau de contamination des sols a été lancé l’automne dernier et une firme a été sélectionnée. Pour la suite, la séquence des travaux communiquée au député prévoit que l’appel d'offre pour l'entrepreneur sera lancé aujourd’hui et les travaux de décontamination sont prévus à l’été 2015. Les matières contaminées seront acheminées dans un site autorisé, et, pour s’assurer que la situation est réglée, une nouvelle caractérisation des sols sera réalisée à la fin des travaux.

« J’ai été en action dès que la nouvelle de cette contamination a été connue et je suis heureux de voir que le ministère agit. Je vais demeurer vigilant parce que lorsqu’il s’agit de produits dangereux dans l’environnement, la loi est claire, le site doit être décontaminé», a conclu le député de Jonquière.

 

À DÉCOUVRIR